tirage

tirage

tirage [ tiraʒ ] n. m.
• av. 1600; « halage » 1479; de tirer
ILe fait de tirer (I); son résultat.
1(v. 1600) Allongement, étirage. Tirage de la soie, afin de former le fil. Dévidage et tirage. Métall. Tirage des métaux (à la filière, etc.). étirage, tréfilage. Tirage des étoffes.
2Déplacement. traction, 1. trait. Vx Le tirage d'un bateau. halage. Chevaux de tirage. Mod. Tirage d'un cordon, d'une corde, etc., pour déclencher un mécanisme. « Le cordon de tirage [...] fit résonner une petite sonnette » (Balzac). Cordon de tirage des doubles rideaux.
3Loc. fam. (1842) Il y a du tirage, des difficultés, des frictions entre personnes en désaccord. Il y a du tirage entre eux.
4(1783) Attraction par le foyer de l'oxygène nécessaire à une combustion; mouvement de l'air qui en résulte. Tirage d'une cheminée. Régler le tirage. « Le chauffeur venait aussi de lever la tige du cendrier, ce qui activait le tirage » (Zola).
II(1680; de tirer,III, 2o)
1Le fait d'imprimer, de reproduire par impression. impression; imprimerie. Tirage à la main, à la presse mécanique, à la rotative.
2Ce qui est ainsi imprimé. Un beau tirage sur papier glacé.
(1837) Ensemble des exemplaires, quantité d'exemplaires tirés, sortis de presse en une fois. Tirage à mille exemplaires. Premier tirage. Tirage limité. Tirages à part (d'un article, d'une revue). Par ext. (d'un exemplaire) tiré à part. Tirage de luxe, numéroté, sur alfa... édition. Quantité totale d'exemplaires. Journal à grand, gros, fort tirage.
3(1680) Opération par laquelle on reproduit sous son aspect définitif sur papier, etc. (une œuvre gravée). gravure. Tirage d'une estampe, d'une planche.
(1853) Photogr. Opération par laquelle on obtient une image positive (épreuve), soit en transmettant l'image négative sur une émulsion positive (tirage par contact), soit en transformant chimiquement le négatif (tirage par inversion). Développement et tirage. Tirage sur papier mat, brillant. Le tirage d'un film.
III
1(1752) Désignation par le sort; fait de tirer (V) au hasard un ou plusieurs numéros. Tirage au sort. Tirage d'une loterie. Le tirage des numéros gagnants.
2Le fait de tirer le vin. Le bouchon « indiquait d'une manière certaine qu'il y avait longtemps que le tirage avait eu lieu » (Brillat-Savarin).
3Émission (d'une lettre de change, d'un chèque). Tirage en l'air, fictif (d'une traite qui ne correspond à aucune créance du tireur sur le tiré). Droit de tirage spécial (D. T. S.). 3. droit (I, 4o).

tirage nom masculin Action de tirer, de mouvoir dans tel ou tel sens : Le tirage d'un bateau. Action de prélever au hasard un élément dans un ensemble et, en particulier, action de tirer les billets, les numéros d'une loterie : Le tirage d'une tombola. Banque Action d'émettre une lettre de change, un chèque. Cinéma Établissement d'une copie ou d'un contretype d'un film. Électroacoustique Ensemble des copies d'un disque enregistré, obtenues à partir d'un même original. Électronique Opération qui permet d'obtenir un monocristal à partir d'un germe cristallin. Gravure et lithographie Impression d'une gravure. Imprimerie Action d'imprimer sur la presse, après la mise en train. Ensemble des exemplaires d'une publication. Métallurgie Mise en forme d'un métal par étirement à travers une filière. Méthode d'élaboration de monocristaux métalliques. Orfèvrerie Action de faire passer un métal précieux par la filière. Pathologie Dépression anormale de la paroi thoracique, visible soit au-dessus du sternum (tirage sus-sternal), soit au-dessous, à la hauteur des espaces intercostaux (tirage sous-sternal), au cours des fortes inspirations. Photographie Opération ayant pour objet de fournir la copie d'un phototype ; phototype obtenu par copie. Distance dont l'objectif ou le corps arrière d'un appareil de prise de vue ou de reproduction peut être déplacé sur l'axe optique. Distance qui, sur un appareil de prise de vue, sépare la surface sensible du centre optique de l'objectif. Reliure Procédé de décoration des couvertures de livres, à l'aide d'un fer à dorer fixé sur une presse. Sculpture Reproduction d'un modèle par moulage ou par fonte ; ensemble des œuvres obtenues d'après ce modèle au cours d'une même campagne de reproduction. (Tirages de série, en nombre limité, pour le compte du sculpteur ; tirages d'édition, plus importants, pour un éditeur qui a acquis les droits de l'œuvre.) Textiles Action de dévider le cocon de soie. Thermique Dépression à l'entrée d'une cheminée par rapport à l'atmosphère au même niveau. ● tirage (expressions) nom masculin Familier. Il y a du tirage, il y a une difficulté à surmonter, une résistance à vaincre. Tirage en blanc, création d'un effet de complaisance. Droits de tirage spéciaux (D.T.S.), crédits distribués depuis 1969 aux États, en fonction du versement de leur quote-part auprès du Fonds monétaire international, en vue du règlement du déficit de leur balance de paiements. Tirage au sort, procédé utilisé avant 1905 pour désigner les hommes du contingent astreints au service militaire. Cordon de tirage, cordon permettant d'ouvrir ou de fermer un rideau monté sur un certain type de tringle. Tirage forcé, tirage aspiré, tirage dû à l'action d'un ventilateur ou à l'entraînement par un jet de gaz ou de vapeur. Tirage naturel, tirage dû à la différence de densité entre les gaz chauds circulant dans la cheminée et l'air extérieur. ● tirage (synonymes) nom masculin Orfèvrerie. Action de faire passer un métal précieux par la filière.
Synonymes :
- étirage
- tréfilage
- tréfilerie
Imprimerie. Action d'imprimer sur la presse, après la mise en train.
Synonymes :

tirage
n. m.
d1./d Action, fait de mouvoir en tirant. Cordons de tirage d'un rideau.
|| Fig. Il y a du tirage: il y a des difficultés par ext., des frictions.
d2./d TECH Action d'étirer, d'allonger. Tirage des métaux.
d3./d Action, fait de tirer, de prendre au hasard. Tirage d'une loterie.
|| Tirage au sort: V. tirer (sens B, I, 2).
|| STATIS Action de tirer un échantillon d'une population statistique.
d4./d IMPRIM Action d'imprimer des feuilles; épreuve ainsi obtenue. Tirage à part: V. tiré (à part).
|| Ensemble, quantité d'exemplaires tirés en une seule fois. Journal à grand tirage.
Par anal. Ensemble des copies d'un disque obtenues à partir du même original.
|| PHOTO, BX-A Action d'obtenir une épreuve définitive à partir d'un cliché négatif, d'une plaque de métal gravée, etc.; épreuve ainsi obtenue. Tirage photo en noir et blanc.
d5./d Mouvement ascensionnel des gaz chauds dans un conduit de fumée.
d6./d MED Dépression des parties molles du thorax observée lors de l'inspiration en cas d'obstruction des voies respiratoires ou d'insuffisances respiratoires graves.
d7./d Tirage d'une lettre de change, d'un chèque, leur émission.
|| ECON Droits de tirage spéciaux ou D.T.S.: crédits accordés par le Fonds monétaire international aux états membres en cas de déficit de leur balance des paiements.

⇒TIRAGE, subst. masc.
A. — Action exercée pour amener dans une direction.
1. Action de tirer, de déplacer; résultat de l'action. Synon. halage, traction. La diligence étant attelée, avec six chevaux au lieu de quatre à cause du tirage plus pénible (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Boule de suif, 1880, p. 119). A. Morin (...) institua une série d'expériences (...) sur le tirage des voitures, en effectuant (...) des mesures de l'effort de traction (PÉRISSE, Automob., 1907, p. 8).
P. méton., vieilli. Lieu où s'exerce l'action, chemin de halage. Il faut laisser tant de pieds de tirage sur le bord de cette rivière (Ac. 1798-1878).
Chevaux de tirage. ,,Chevaux employés à tirer les bateaux`` (Ac. 1835-1935). Chevaux de voiture. La voiture a remplacé la monture, le cheval de tirage a succédé au cheval de selle (BOCHER, Rapp. à l'Assemblée nation. n° 1910, p. 37 ds LITTRÉ Suppl. 1877).
Port de tirage. Port spécialement destiné à recevoir des bois et comportant une berge facilitant le tirage, au lieu d'un quai de débarquement. (Ds LITTRÉ Suppl. 1877, GUÉRIN 1892).
P. méton.
♦ Résistance rencontrée lors du tirage/déplacement par traction; difficulté qu'on rencontre, peine qu'on éprouve. C'est difficile, allez!... Il y a là, pour faire passer votre artillerie, autant de tirage que pour le Premier Consul dans les Alpes (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 242).
Au fig., fam. Opposition, résistance que rencontre une affaire; difficultés qu'elle présente. Autrefois, il avait eu joliment du tirage. Mais le travail menait à tout (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 493). Il avait compris qu'il y avait, de la part des parents d'Henriette, quelque tirage (L. DAUDET, Am. songe, 1920, p. 88).
Il y a du tirage. L'affaire est pénible, difficile. Diable! dit Rodolphe, dix francs, et rien que huit jours devant moi pour trouver ce million. Il y aura du tirage; mais c'est égal, ma cousine aura son bouquet (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 103).
2. Action de tirer pour allonger. Le tirage allonge le tube d'une lunette portative (COMTE, Catéch. posit., 1852, p. 118).
a) Tirage des métaux. Action de les étirer et de les faire passer par la filière. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) Tirage des étoffes, des tissus. Traction exercée sur les étoffes, les tissus afin de les allonger, de leur donner plus de longueur (Dict. XIXe et XXe s.).
3. Action de tirer d'un point fixe à un autre, d'amener vers soi. Anneau, cordon de tirage. Une porte à la sonnette de tirage cassée, dont le tintement grêle éveille l'aboiement de gros chiens (GONCOURT, Journal, 1852, p. 70). Ces mêmes fils pourront servir pour le tirage des sonnettes ou des doubles rideaux (ROUSSET, Trav. pts matér., 1928, p. 98).
4. Circulation d'air.
a) Mouvement par lequel l'air chaud s'élève en entraînant la fumée et est remplacé au foyer par l'air froid contenant l'oxygène nécessaire à la combustion. Régler le tirage. Olbinett (...) alluma le feu du souper dans un de ces troncs tubulaires; il obtint aussitôt un tirage considérable, et la fumée alla se perdre dans le massif assombri du feuillage (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 161). La différence de densité, entre les gaz intérieurs et l'air atmosphérique détermine une différence de pression qui produit un appel à la base de la cheminée (...). Cet appel porte le nom de tirage (SER, Phys. industr., 1888, p. 583).
b) MÉD. ,,Dépression inspiratoire des parties molles du thorax (...), traduisant soit une obstruction bronchique, soit une diminution de l'élasticité pleuropulmonaire`` (Méd. Flamm. 1975). Cette dyspnée s'accompagne habituellement de la déformation respiratoire du thorax à laquelle on donne le nom de tirage (BORY ds Nouv. Traité Méd. fasc. 8 1925, p. 277).
B. — Action de faire sortir quelque chose de (quelque chose).
1. Extraction de pierres, roches, minéraux d'une carrière, d'une mine. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. Tirage de la soie. Dévidage du cocon et ,,action de faire passer le fil du cocon sur le dévidoir`` (Ac. 1835-1935).
3. Action de tirer, de faire sortir le vin du tonneau, de la barrique. Une bouteille de vin de Sauterne, soigneusement essuyée, fors le bouchon, qui indiquait d'une manière certaine qu'il y avait longtemps que le tirage avait eu lieu (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 178). Quoique le tirage en bouteilles soit une opération très-simple, elle exige néanmoins des précautions et de l'adresse (AUDOT, Cuisin. campagne et ville, 1896, p. 550).
4. Manière de choisir en prélevant, au hasard, un élément d'un ensemble (ou sa représentation). Tirage d'une loterie; tirage au sort des jurés. Les lots sont faits par un expert que le juge commissaire désigne. Ils sont ensuite tirés au sort (...). Avant de procéder au tirage des lots, chaque copartageant est admis à proposer ses réclamations contre leur formation (Code civil, 1804, art. 834-835, p. 152). Que m'importe, si je n'ai point de billet de la loterie, que tel ou tel numéro sorte de l'urne? (...) Il n'y a point de hasard pour moi dans le tirage (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 25).
Anciennement. Tirage au sort. Procédé de conscription par lequel les jeunes hommes recensés tiraient au hasard un numéro qui décidait, ou non, de leur incorporation. Il avait gardé les troupeaux jusqu'à son tirage au sort (ZOLA, L'Œuvre, 1886 p. 70).
Absol. À cette époque, les remplaçants étaient rares; déjà plusieurs familles riches les retenaient d'avance pour n'en pas manquer au moment du tirage (BALZAC, Lambert, 1832, p. 11).
BANQUE. ,,Action de tirer au sort des titres — et singulièrement des obligations — appelés au remboursement`` (Banque 1963).
C. — Action de reproduire.
1. IMPR. Action de tirer, d'imprimer; résultat de cette action.
a) ,,Ensemble des opérations d'impression succédant à la composition`` (CFPJ Presse 1982). Tirage de luxe; tirage des quotidiens. Voici ses conditions [à Blok, libraire] ; tirage à 1 000 sur papier Van Gelder (VERLAINE, Corresp., t. 2, 1893, p. 216). Pour les grands journaux, le tirage est opéré sur rotative (COSTON, A.B.C. journ., 1952, p. 177).
b) P. méton.
) Ce qui est imprimé. Tirage sur papier glacé; tirage limité. [L'architecte] remettra des tirages de l'avant-projet ainsi que des devis descriptifs (ARNAUD, Archit. et constr., t. 1, 1931, p. 90).
) Nombre d'exemplaires d'une édition, d'un numéro de périodique sortis des presses en une fois. Premier, deuxième tirage; faible tirage. Lettre d'Alexandre Daguet qui m'annonce mon article à l'Éducateur (...) Seulement, je n'aurai pas de tirage à part (AMIEL, Journal, 1866, p. 71). Tirage à part. Synon. tiré à part (v. tiré III B).
) Évaluation de l'ensemble des exemplaires (sortis ou à sortir) ou qui sort habituellement. Presse à fort tirage. Les affaires reprirent. Les journaux à grand tirage secondèrent le mouvement (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 413). Le tirage du Constitutionnel baisse constamment, si bien qu'en 1838 il ne lui restera que 6 000 abonnés, et 3 700 en 1843 (MORIENVAL, Créateurs gde presse, 1934, p. 15).
2. P. ext. Reproduction à plusieurs exemplaires d'un original ou d'un négatif, d'une matrice, gravure, lithographie ou eau-forte, par impression, contact ou projection. Tirage de l'épreuve positive (LE GRAY, Phot. sur papier et verre, 1850, p. 19). Une cire permet le tirage d'une quantité énorme de disques (Arts et litt., 1935, p. 40-4). Les mordants, utilisés surtout pour les tirages lithographiques (Civilis. écr., 1939, p. 610).
D. — Rare. Fait de tirer, d'être tiré.
1. [Corresp. à tiré II C et tirer I A 2 c] Je parlais de la mauvaise mine de Barrès au déjeuner d'hier, du tirage de ses traits, de la maladive cernure de ses yeux (GONCOURT, Journal, 1894, p. 583).
2. [Corresp. à tirer II B 2 arg. et à tire-au-cul/tire-au-flanc] Quand des copains sont en danger, j'suis plus chercheur de filon j'suis pus démerdard. J'oublie mon uniforme, j'oublie tout, j'vois des hommes et j'marche. Mais autrement, mon vieux, j'pense à bibi. Les affirmations de Lamuse ne sont pas de vains mots. C'est un virtuose du tirage au flanc (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 38).
3. FIN. Droit de tirage. Les droits de tirage se divisent en plusieurs tranches. Le Fonds ne peut refuser de fournir des devises tant que ses avoirs dans la monnaie de l'État demandeur ne dépasse pas 100 p. 100 du quota: c'est la tranche or (Encyclop. univ. t. 7 1970, p. 6, s.v. financières internationales (institutions)).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1455-56 tiraige « action d'extraire, extraction » (Compte des mines de Jacques Cœur, A.N. KK 329, f° 107 v°); b) 1600 « action, quand le cocon est formé et qu'on l'a débarrassé de la bourre, de saisir les fils de soie et de les tirer » (OLIVIER DE SERRES, Théâtre d'agriculture, p. 491); c) 1636 « action de faire passer les métaux par la filière » (MONET); d) 1752 « action de faire tirer un sort » (Trév.); 1762 « action de tirer les billets d'une loterie » (Ac.); 2. a) ) 1466-67 « fermage du droit de halage » (Doc. hist. inéd., éd. Champollion-Figeac, t. 2, p. 465); 1498 « halage » (Reg. de Nantes, f° 78 r° ds GDF. Compl.); 1718 chemin de halage (Ac.); 1835 cheval de tirage « cheval employé à tirer les bateaux » (Ac.); ) 1600 « action de tirer (une voiture) » (OLIVIER DE SERRES, op. cit., p. 84); 1783 tringle de tirage (d'une porte) (B. Sté Hist. Paris, t. 26, p. 60); 1844 « difficulté qu'on éprouve à tirer » (BALZAC, Splend. et mis., p. 242); ) 1669 « ce que les ouvriers font pour allonger les étoffes » (Ordonnance de 1669, article 52 ds SAVARY 1723); 1812 « quantité de lacets qu'on fabrique en un quart d'heure » (MOZIN-BIBER); ) 1872 pathol. (H. ROGER, Recherches cliniques sur les maladies de l'enfance, I, p. 58 ds QUEM. DDL t. 8); b) ) 1680 « action de mettre sous presse les feuilles et de les imprimer; résultat de cette action; manière dont les feuilles sont imprimées » (RICH.); 1835 « réimpressions successives avec les mêmes formes » (Ac.); ) 1680 « impression des estampes » (RICH.); 1853 phot. (RICHEBOURG, Nouv. man. de photographie sur collodion, p. 9 ds QUEM. DDL t. 31); ) 1783 « action par laquelle un foyer attire l'air pour la combustion » (BUFFON, Minéralogie, t. 5, p. 454 ds LITTRÉ). Dér. de tirer; suff. -age. Fréq. abs. littér.:318. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 279, b) 682; XXe s.: a) 572, b) 404. Bbg. BALDINGER (K.). Z. rom. Philol. 1982, t. 98, p. 213-216. — HOTIER Cirque 1973 [1972] p. 129. — QUEM. DDL t. 5, 8, 12, 27.

tirage [tiʀaʒ] n. m.
ÉTYM. Av. 1600; « droit de halage », 1479; de tirer.
———
I Le fait de tirer; son résultat.
1 (V. 1600). Techn. Allongement, étirage. || Tirage de la soie, afin de former le fil. || Dévidage et tirage.Tirage des métaux (à la filière, etc.). Étirage, tréfilage.Tirage des étoffes, des tissus, tension qu'on leur fait subir (pour leur donner un apprêt, etc.).
2 Vx ou techn. Déplacement. Traction. Vx. || Le tirage d'une voiture, d'un bateau ( Halage, touage). || Chevaux de tirage, employés au halage. || Port de tirage.Par ext. Chemin de halage. || « Il faut laisser tant de pieds de tirage sur le bord de cette rivière » (Littré).
3 a (1845). Résistance offerte au déplacement par traction.(Vieilli). || Chemin où il y a du tirage.
b (1842, Sue). Mod. Il y a du tirage : des difficultés, des frottements. Opposition, résistance.
1 — (…) je voudrais seulement débuter (…) — Au théâtre ? (…) lui dit Massol (…) — Non, j'ai bien du geste, de la figure, de la mémoire; mais il y a trop de tirage; je voudrais débuter dans la carrière… des portiers.
Balzac, les Comédiens sans le savoir, Pl., t. VII, p. 34.
4 Techn. || Tirage d'un cordon, d'une corde, etc., pour déclencher un mécanisme.(1847). || Cordon de tirage (→ Olive, cit. 3).
5 (1783, Buffon). Attraction par le foyer de l'oxygène nécessaire à une combustion; mouvement de l'air qui en résulte. || Tirage d'une cheminée, d'un four (→ Foyer, cit. 6), d'un poêle. || Brondissement dû à un tirage excessif. || Régler le tirage. || Tirage naturel; forcé (par ventilateur).
2 Sur un geste de son chef, le chauffeur venait aussi de lever la tige du cendrier, ce qui activait le tirage. Rapidement, l'aiguille du manomètre était remontée à dix atmosphères, la Lison (la locomotive) donnait toute la force dont elle était capable.
Zola, la Bête humaine, VII.
6 Sport. || « L'efficacité du tirage, qui est la phase motrice des mouvements haltérophiles, comparable à l'appel du saut en hauteur » (Éducation physique et sport, janv. 1960).
———
II (1680).
1 a Le fait d'imprimer, de reproduire par impression. Impression; imprimerie (→ Forme, cit. 83). || Tirage à la main, à la presse mécanique, à la rotative.
b Par métonymie. Ce qui est ainsi imprimé. || Un beau tirage sur papier glacé.
c (1837). Ensemble des exemplaires, quantité d'exemplaires tirés, sortis de presse en une fois. || Tirage à mille exemplaires. || Premier, deuxième tirage (→ 4. Rame, cit. 2). || Tirage limité, restreint. || Tirages à part (d'un article de revue). Tirer (tiré à part). Par ext. (en parlant d'un exemplaire). || Tirage de luxe, numéroté, sur alfa… Édition.
Document graphique résultant du transfert sur un support permanent d'une image (recomm. off. pour l'angl. hard copy).
d Quantité totale d'exemplaires (→ Restreindre, cit. 3). || Tirage d'un livre, d'un journal. || Journal à grand, gros, fort tirage. || Livres de passe, imprimés en plus du chiffre officiel de tirage (justification du tirage). || Quel est le tirage total ?Tirage d'un disque.
3 Je regarde les étalages de libraires, et il me semble que les numéros des tirages ne changent pas, et que les couvertures des exemplaires exposés, se salissent mélancoliquement.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 23 janv. 1882, t. VI, p. 124.
4 (Cet impromptu) parut dans un journal du front (…) un tirage à cent exemplaires en fut fait, orné d'un dessin de Naudin, et j'appris, un peu plus tard, que Gosset avait voulu, de ce tirage, supporter les dépens.
G. Duhamel, la Pesée des âmes, VIII.
2 (1680). Opération par laquelle on reproduit sous son aspect définitif (sur papier, etc.) une œuvre gravée. Gravure. || Tirage des gravures, d'une estampe, d'une planche. || Exemplaire de premier tirage. || Tirage de photogravures.(1858, Année sc. et industr., p. 47). Photogr. Opération par laquelle on obtient une image positive (épreuve), soit en transmettant l'image négative sur une émulsion positive (tirage par contact), soit en transformant chimiquement le négatif (tirage par inversion). || Développement et tirage. || Faire un tirage sur papier, un tirage papier.Cin. || Le tirage d'un film.
———
III
1 (XVe). Vx. Extraction, fait de tirer (des pierres d'une carrière).
2 (1752). Désignation par le sort; fait de tirer au hasard un ou plusieurs numéros. || Tirage d'une loterie.Tirage au sort (→ Hasard, cit. 29).
Anciennt. Désignation des conscrits. Conscription (→ Menace, cit. 6). || Tirage de la milice (→ Exempt, cit. 3).
Fin. || Tirage d'actions, d'obligations.
4.1 L'homme arrivait (…) avec dans la main droite un bâton blanc, dans la main gauche un carnet de la Loterie Nationale (…) il le sentit passer, le frôler, quelques centimètres à peine, et d'autres mots arrivèrent en nasillant, une espèce de mélopée triste et nonchalante :
— Les derniers billets… Tirage ce soir… Les derniers billets gagnants… Ce soir le tirage (…)
J.-M. G. Le Clézio, la Fièvre, 1965, p. 115.
3 Le fait de tirer le vin.
5 (…) une bouteille (…) soigneusement essuyée, fors le bouchon, qui indiquait d'une manière certaine qu'il y avait longtemps que le tirage avait eu lieu.
A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût, t. I, p. 222.
4 Émission d'une lettre de change. || Tirage en blanc, en l'air (d'une traite qui ne correspond à aucune créance du tireur sur le tiré). || Droits de tirages spéciaux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tirage — Tirage. s. m. Action de tirer. On a payé tant pour la toise de moilon, & tant pour le tirage. il a fallu attacher des chevaux au batteau, & il en a tant cousté pour le tirage. il faut tant pour le tirage de ces feüilles d imprimerie, de ces… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tirage — (ti ra j ) s. m. 1°   Action de tirer. Ce cheval est excellent au tirage.    Difficulté, peine qu on éprouve à tirer. Le tirage d une voiture est la force de traction qu il faut lui appliquer pour vaincre les résistances passives qui s opposent à …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TIRAGE — n. m. Action de tirer, de mouvoir. On a payé tant pour la toise du moellon et tant pour le tirage. Il a fallu attacher des chevaux au bateau, et il en a coûté tant pour le tirage. Chevaux de tirage, Chevaux employés à tirer les bateaux. Cordons… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • TIRAGE — s. m. Action de tirer. On a payé tant pour la toise du moellon, et tant pour le tirage. Il a fallu attacher des chevaux au bateau, et il en a coûté tant pour le tirage. TIRAGE, en termes d Imprimerie, L action de mettre les feuilles sous la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Tirage — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Tirage », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Tirage peut faire référence à :… …   Wikipédia en Français

  • tirage — traukiamasis auginimas statusas T sritis radioelektronika atitikmenys: angl. growth by pulling; pulling growth vok. Ziehverfahren, n rus. выращивание методом вытягивания, n pranc. croissance par tirage, f; tirage, m …   Radioelektronikos terminų žodynas

  • tirage — n.m. Difficulté, résistance : Il y a du tirage …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • tirage — traukimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. pulling vok. Einziehung, f rus. вытягивание, n; протягивание, n pranc. tirage, f; traction, f …   Automatikos terminų žodynas

  • tirage — traukimas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. drawing; extraction; pulling vok. Extraktion, f; Ziehen, n rus. вытягивание, n; затягивание, n pranc. tirage, m; traction, f …   Fizikos terminų žodynas

  • tirage — nm. (au sort, d une loterie) : terazho (Billième), terazo (Giettaz), tirazho (Albanais.001, Annecy, Thônes, Villards Thônes), trazho (Cordon.083). A1) tirage (d une cheminée) : trazho nm. (001,083), tiran (Annecy, Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”